La troupe théâtrale Les Mines de Rien

Rêves de comptoir

Après une avant-première au théâtre de la Boderie où toute l’équipe a passé une semaine pour finaliser le spectacle, les premières représentations ont eu lieu au théâtre de l’Opprimé et au centre d’animation Montgallet. Les comédiens, impatients de rencontrer leur public, ont eu la joie de jouer devant des salles pleines. Un seul désir : Continuer à jouer et à peaufiner Rêves de comptoir.

Synopsis :
Dans un bistrot de quartier où se croisent des habitués, des gens de passage, chacun vient avec ses histoires, ses rêves, ses désirs et ses déceptions. On cherche un peu de chaleur humaine ou au contraire, l’anonymat d’un lieu public.
Mais si le quotidien de ce lieu donne le cadre du spectacle, avec ses habitudes et ses petits rituels, l’onirisme envahit bien souvent l’espace, porteur des univers intimes des personnages.
Oui, chez eux, il y a une forme de résistance non dite à un monde uniforme et lissé : même s’ils tentent de se conformer aux « images idéales », ça déborde, ça frotte, ça coince.
Et de même que dans les cafés, les écrans TV ont fait leur apparition, ici, un grand écran déroule des images insolites : les fantasmes des clients se matérialisent et frôlent l’absurde. Quand le patron, avec l’humour des blessés de la vie, nous exhibe les facéties inventées avec son bras mutilé, les poids de la souffrance s’allègent, le rire éclate.

Démarche de création
Pour Rêves de comptoir, nous avions comme point de départ le lieu du bistrot. Nous avons donc passé du temps à fréquenter les bars, à observer les clients et les serveurs, à ressentir les différentes ambiances. Puis chacun a été sollicité pour apporter des textes, des images, des idées sur ce qu’il avait envie de dire. Un travail sur les rêves a été mené puis, à partir d’improvisations et du matériel rassemblé, chacun a construit son personnage. Des relations se sont établies entre ces personnages. Ensuite est venu le temps de la mise en commun et de la construction du puzzle.

Dans ce travail de création collective, d’élaboration pas à pas, il n’y a pas de texte pré-établi mais le désir de raconter ensemble des histoires. C’est ainsi que chacun se vit comme auteur de l’histoire rêvée et inventée ensemble.
« Ce qui est intéressant dans ce travail c’est qu’on est obligés d’être dans le présent, d’être à l’écoute de son partenaire et de vraiment vivre la scène plutôt que de la jouer. C’est aussi une vraie pièce de théâtre et pour notre troupe, c’est vraiment un challenge d’avoir construit une histoire avec un début, un milieu et une fin ! » Fatma, comédienne de la troupe.

Dates des représentations :
25 novembre 2011 Centre d’animation Montgallet 75012 Paris
24 septembre 2011 Espace René Fallet 91560 Crosne
8 juillet 2011 la Scène Watteau 94130 Nogent-sur-Marne
12 juin 2011 Auditorium St Germain - MPAA 75006 Paris
27 au 29 mai 2011 Théâtre de Ménilmontant 75020 Paris
27 novembre 2010 Centre d’animation Montgallet 75012 Paris
23 novembre 2010 Théâtre de l'Opprimé 75012 Paris
1er novembre 2010 Théâtre de la Boderie 61430 Athis de l'Orne

Distribution :
Cyril Adida, Malik Cheheb, Marie-François Deleyrolle,
Nicolas Eymery, Sabine d'Halluin, Maryse Khoutmann, Clara Lagrange, Rafaël Mendes, Didier Moreira, Arnaud Toupense.

Mise en scène : Sabine d’Halluin
Musique : Didier Moreira & Triskaa
Arts plastiques : François Penaud
Lumières : Thomas Gonzalvo
Costumes : Sophie Taïs

 
 

Merci d’avoir été au rendez-vous, amis, familles et public inconnu.
Quelques témoignages...

Merci pour ce spectacle inoubliable où rires, émotions et poésie étaient au rendez-vous ! Françoise, de Handicap International au théâtre de l’Opprimé.
Bravo à toute la troupe pour ce merveilleux travail de plus en plus magique: à ce rythme là, on a hâte de voir la suite! Continuez tous comme ça! Raphaël, Susan et Henri  
  Fantastique bouquet d'idées poétiques et colorées. Bravo pour le lien, le lieu et la création. Continuez longtemps, merci. Michèle
La vie c'est le théâtre et des souvenirs, chantait Souchon. Ce soir il ne reste que du théâtre. il est des représentations qui font grandir: Just play it, again. Vive la vie, et longue vie aux Mines de rien! Jacqueline
  Un grand bravo à tous les artistes! Merci à chacun de vous pour le rire et toute la poésie de ces micro-fictions du bar d'à côté. J'ai été très touché par cette soirée. J'espère venir vous revoir bientôt. Jérôme
Merci pour votre chaleureux spectacle. C'est beau de voir une troupe et des acteurs aussi enthousiastes sur scène. Merci de continuer, pour notre plus grand plaisir. Valérie et Christian  


Télécharger le dossier du spectacle
Lire l'article Lien Social du 18 novembre 2010

Ecouter l'émission "Le Journal du Handicap" du 25/11/10 sur Vivre fm
Ecouter l'émission "La Vie des associations" du 4/11/10 sur Vivre fm

Merci à Djemal et à Edward pour leur participation à la vidéo.
Merci à Triskaa pour les voix et la chanson de Léon.
Merci à Coralie pour la journée de danse, et Claudie pour ses bons petits plats.
Merci à l’ensemble de l’équipe de la Compagnie Les Toupies pour le travail de fourmis, invisible mais si nécessaire.
Merci à tous ceux qui nous soutiennent, de loin, de près, depuis toujours et récemment !