La troupe théâtrale Les Mines de Rien

Au Fil du Mur
De Mai 2009 à juin 2010, onze représentations du premier spectacle Au Fil du mur ont été données au Théâtre Douze, au Théâtre de l'Opprimé, sous le chapiteau d'Adrienne et au Salon Autonomic devant 560 spectateurs environ.

Synopsis

L’élaboration de ce spectacle s’est dans un premier temps cristallisée autour du thème de la métamorphose. Ce choix est venu d’un cycle de spectacles réalisés en résidence où nous avions exploré différentes figures et scènes de la mythologie grecque, issues du recueil des Métamorphoses d’Ovide : Midas, Persée et la Gorgone, Dédale et Icare, Pallas et Arachné… Si les textes d’Ovide apparaissaient comme support et toile de fond à la création, le thème des métamorphoses s’est élargi et la troupe a travaillé à un spectacle singulier et contemporain, fidèle à la dimension du passage, de la transformation.
« Une ville, un mur, des personnes au pied du mur, au pied de leur vie. Chacun à sa manière cherche qui il est dans les plis du mur. Dans les affiches superposées, arrachées, recollées se révèlent des traces de passages, des histoires de vie et d'amour: la jeune femme fraîchement débarquée de la campagne, l'adolescent en quête de lumière, la citadine vacillante, celui qui fouille et cherche dans les vêtements rejetés, son ami fidèle et les gardiennes du mur, intrigantes détentrices des secrets....Ce mur est aussi ligne de crête, tremplin pour celui qui s'élance dans le vide. Léger sur son fil de lumière, le funambule ose le saut dans l'invisible, il entraîne à sa suite toutes les figures de ce petit monde. »


Distribution :
Avec Cyril Adida, Malik Cheheb, Marie-Françoise Deleyrolle, Ashley Jam, Maryse Khoutmann, Rafaël Mendes, Elodie Vuillet.

Mise en scène : Sabine d’Halluin - Musique : Didier Moreira
Danse : Mériem Brachet - Arts plastiques : Gladys Bregeon
Lumières : Chérif Taïbi et la complicité de Nicolas Mège


Les Mines de rien entourent François Cluzet lors du salon Autonomic (11 juin 2010)

Dates des représentations : à venir

Quelques témoignages de spectateurs
suite aux représentations du lundi 22 et mardi 23 février
au Théâtre de l'Opprimé :

"Quelle présence! vous êtes d'une grande beauté! Oui, oui, de la tendresse...Merci. Allegria et Poesia" - Olivier
 
"J'ai été très heureux de voir votre beau travail très fort et poétique" - Jean-Pierre Klein
"J’ai assisté à cette mise en scène et au jeu d’acteurs avec beaucoup d’émotions. La spontanéité qui se dégage de certains comédiens et la poésie d’ensemble donnent parfois des frissons et montrent la justesse du jeu. J’ai beaucoup aimé le début et la scène des étoiles mais l’ensemble se tient bien ; tout ça grâce à ton engagement. Je te remercie du fond du cœur.
M.ALLOUCHE Abdelouahed - Bibliothèque d’Arcueil
"Je me suis laissée surprendre Mardi soir en direct du théâtre de l’opprimé !!! Je n’ai pas eu l’occasion de rester après la représentation et d’inscrire mes ressentis à l’attention des comédiens.
Je souhaitais remercier toute votre troupe pour ce moment ressourçant et à la fois déroutant que vous nous avez offert. Au-delà de la qualité de la représentation, je retiens une générosité dans la façon de nous la faire partager et découvrir. En tant que spectatrice, j’ai été sensible à la complicité entre les comédiens qui s’en dégage…
Bonne continuation et au plaisir de revenir vous voir pour de nouvelles aventures !!!
Penaud Delphine
Espace Relais – MGEN -
Centre de Santé Mentale et de Réadaptation de Paris
Chère Sabine,
Quelques lignes pour te remercier du très beau spectacle de mardi dernier.
Plein d'émotions, plein de poésie, plein de magie... De l'humanité ! Un vrai plaisir de voir toute la troupe travailler ensemble, improviser devant nous, donner à rêver, à penser au public !
Bravo pour cette belle performance, j'espère que tu vas continuer ton travail dans cette direction... Que la force, l'amour et la joie t'accompagnent toujours !
Au plaisir de te revoir avec tes comédiens !
Mathilde
Il y a des rires qui font chaud au cœur, et des moments de poésie, vrais, qui emportent dans des territoires inconnus, une fragilité périlleuse qui se transforme en force. En attendant de voir les prochaines, bravo à tous ! » Vincent

« Je reste émerveillée devant l’intense présence corporelle et théâtrale des Mines de rien. Bonne continuation. » Sabrina au Théâtre Douze

« Pousser nos murs intérieurs à la recherche de ce que nous sommes. Très belle pièce pleine de poésie. Merci » Elodie au Théâtre Douze

Téléchargez la fiche spectacle (pdf, 700ko) ici

Téléchargez le Dossier de Presse complet
(pdf, 587ko) ici

Cliquez pour découvrir l'album photos
des Mines de rien